Adolescente, elle a vécu en Libye et au Chili. Une de ses sœurs vit en Uruguay, une autre en Suède. Dans la famille Russé, papa est expatrié, le monde n’a pas de frontières. Axelle aime la peinture et le dessin, mais la voix de la raison l’emporte : elle fait une école de commerce. Un hasard ? A la sortie, elle fait un stage d’un an chez… Kodak. Un rêve d’adolescente la taraude : le photojournalisme. Elle entre comme stagiaire à l’agence Sipa, y reste trois ans côté production, ronge son frein en observant les professionnels et finit par se lancer : elle devient photographe indépendante. Elle suivra pendant un an Ségolène Royal en campagne pour l’agence Abaca avant de réaliser « Le retour des concubines ». A 32 ans, elle réalise des reportages de fonds, avec des journalistes, avec une prédilection pour les sujets de société.